A Ludum, les habitants sont libres d’être et de faire ce qu’ils veulent ; leurs lubies coexistent en parfaite harmonie.

Mais si le jeu est loi, les règles sont troubles. S’agit-il de jouer à être ou être vraiment ? Comment faire sens quand la frontière entre la liberté et le chaos semble si ténue ?

Dans cette pièce chorégraphique pour 8 interprètes, Anton Lachky interroge la notion de « mode », ce désir irrépressible et commun à tous d’appartenir d’un groupe, de répondre et correspondre aux diktats ambiants et d’être conditionné par ce désir dans nos choix les plus essentiels.

Anton Lachky est reconnu pour des œuvres qui évoquent la destinée humaine avec un humour décalé, et qui se distinguent aussi par une gestuelle raffinée, réactive et imprévisible.