Colossus, de la chorégraphe australienne Stephanie Lake remplit la scène d’une masse vivante, respirantes et joyeuse de corps dansants, se déplaçant à l’unisson et dans une individualité sauvage. La cinquantaine de danseurs coexistent sur scène dans une imperfection parfaite, illustrant l’attraction et l’éloignement des humains en s’appuyant sur les motifs exquis que l’on trouve dans le monde naturel. Explorant la beauté et la laideur de l’expérience collective, Colossus se construit vers un climat uni et vertigineux. Au fond, Colossus parle de l’humanité et de l’exquise complexité de vivre à proximité les uns des autres. À la Salle du Lignon, la chorégraphe australienne collabore avec les jeunes danseurs du Ballet Junior pour nous offrir après Sydney, Melbourne, Hong Kong, Taipei, Paris et Madrid, une expérience époustouflante. 

En coproduction avec le Festival Antigel et le Ballet Junior de Genève.

Représentations à la Salle du Lignon.